Afghanistan : le plan des Européens pour éviter une nouvelle crise migratoire

Réservé aux abonnés

Par Anne Rovan

Publié , Mis à jour

Le ministre de l’Intérieur autrichien, Karl Nehammer, et son homologue français, Gérald Darmanin. FRANCOIS WALSCHAERTS / AFP

DÉCRYPTAGE – Les ministres de l’Intérieur de l’UE se sont réunis mardi à Bruxelles. Objectif : anticiper d’éventuelles arrivées massives de réfugiés en Europe.

Correspondante à Bruxelles,

Il ne pourra pas être dit que les Européens ne se sont pas préparés à des arrivées massives – et pour l’heure hypothétiques – de réfugiés afghans. Réunis mardi à Bruxelles, les ministres de l’Intérieur de l’UE se sont mis d’accord sur les grandes lignes d’un plan destiné à faire preuve de solidarité vis-à-vis des Afghans qui souhaitent quitter leur pays tout en évitant de provoquer une nouvelle crise migratoire en Europe. Un tel accord, négocié de surcroît en une semaine, est un petit exploit au regard de la sensibilité du sujet. La commissaire aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, s’en est d’ailleurs félicitée: «C’est un excellent résultat qui montre que les États membres peuvent s’entendre, y compris sur les questions migratoires».

À lire aussiTrois cartes pour comprendre la situation en Afghanistan

Concrètement, ce plan prévoit trois volets distincts et s’inspire beaucoup du pacte Asile et migration présenté il y a un bientôt un an et sur lequel les discussions patinent toujours. Alors que les Nations unies estiment à 500.000

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Afghanistan : le plan des Européens pour éviter une nouvelle crise migratoire

S’ABONNER

S’abonner