Amandine Buchard : «La médaille olympique à Tokyo m’a enlevé un poids»

Réservé aux abonnés

Amandine Buchard Panoramic

Médaillée d’argent lors des derniers Jeux, la judokate s’est longuement confiée au Figaro lors des Étoiles du Sport sur ce que ce podium a changé pour elle. Et sur ses envies d’or pour Paris 2024.

Aux Étoiles du Sport à Tignes

Amandine, il s’agit de votre première venue aux Étoiles du Sport…

Amandine Buchard : Oui, vous avez raison. C’est ma première ici, et en plus j’ai l’honneur d’avoir été choisie comme marraine. J’ai été invitée les années précédentes mais à chaque fois, cela ne collait pas avec le calendrier de la Fédération internationale de judo. J’avais tout le temps des mois de décembre très chargés et je ne pouvais pas me permettre de venir. C’est vraiment une expérience de vie et sportive extraordinaire, malgré le contexte sanitaire. Clarisse (Agbegnenou) et Automne (Pavia) m’avaient prévenu que j’allais m’éclater et vivre un moment fort de partage et de transmission. Elles ne m’avaient pas menti (sourire). C’est tellement rare d’être tous ensemble comme ça, entre sportifs de différentes disciplines. À l’INSEP, on se croise mais on est toujours entre deux entraînements ou des cours.

Revenons sur Tokyo. Juste après avoir décroché la médaille d’argent, vous aviez dit avoir…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous