Assaut du Capitole: Biden incrimine Trump sans le nommer

Réservé aux abonnés

Lors de son discours depuis le hall des statues du Capitole, jeudi à Washington, Joe Biden a promis qu’il ne laisserait «personne mettre le couteau sous la gorge de la démocratie». MICHAEL REYNOLDS/AFP

Le président accuse son prédécesseur d’avoir été l’instigateur de l’attaque du 6 janvier 2021.

Un an après l’assaut contre le Capitole par les partisans de Trump, Joe Biden a condamné l’émeute du 6 janvier 2021 comme une «attaque contre la démocratie» et accusé l’ancien président d’en avoir été l’instigateur. Dans un discours inhabituellement vigoureux, prononcé depuis la salle des Statues, le vaste hall circulaire au centre du Capitole que les manifestants avaient traversé après avoir forcé l’entrée de l’édifice, Biden a rappelé solennellement la signification de l’événement qui s’était déroulé le jour où le Congrès était réuni en séance plénière pour certifier son élection.

À lire aussiL’invasion du Capitole, moins un coup d’État trumpiste que l’échec de la police

«Pour la première fois dans notre histoire, un président n’a pas seulement perdu une élection mais a essayé d’empêcher la transition pacifique du pouvoir alors qu’une foule violente faisait irruption dans le Capitole», a déclaré Biden. «Mais ils ont échoué… La démocratie a été attaquée», mais «nous, le peuple, avons résisté. Nous, le peuple, avons gagné

Entouré par les statues des héros de l’histoire américaine…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous