Au Mont Mézenc, Laurent Wauquiez met en garde contre le «poison» des divisions à droite

Réservé aux abonnés

Par John Timsit

Publié , Mis à jour

Laurent Wauquiez, lors de son discours au Mont Mézenc (Haute-Loire) ce dimanche. Le Figaro/John Timsit

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui s’est retiré de la course à la présidentielle cette semaine, lance à un appel à l’unité de son camp.

De notre envoyé spécial

Les années passent, les traditions restent. Comme à chaque fin août, Laurent Wauquiez a fait sa rentrée politique dimanche au Mont Mézenc (Haute-Loire). Mais cette édition 2021 avait une saveur particulière : elle intervient après la décision du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes de ne pas être candidat à la primaire de la droite. Et donc, à l’élection présidentielle. Malgré la présence d’une cinquantaine de militants écolos, rapidement mis à l’écart, et un soleil masqué par les nuages, Laurent Wauquiez, vêtu d’une simple chemise bleue, est monté tout sourire sur l’estrade installée en bas de la montagne. Les «Laurent ! Laurent !» et de nombreux applaudissements fusent dès son apparition sur scène. D’emblée, il l’affirme : «J’ai besoin de ce lieu, et j’ai besoin de revenir à lui dans les moments importants (…).» Ce discours en est un.

À lire aussiLaurent Wauquiez renonce à être candidat à la présidentielle: les coulisses d’une décision

Celui qui a multiplié les consultations tout l’été n’a donné sa réponse que jeudi dernier. Après son

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous

Au Mont Mézenc, Laurent Wauquiez met en garde contre le «poison» des divisions à droite

S’ABONNER

S’abonner