Comment les ambassades russes, entrées en «opération spéciale», ont rompu avec les codes de la diplomatie

Réservé aux abonnés

Le rythme de publication de l’ambassade de Russie s’est emballé sur les réseaux sociaux depuis le début du conflit. Capture d’écran

ENQUÊTE – Moscou adopte une communication agressive à l’égard des pouvoirs occidentaux et des médias sur différents canaux.

Des laboratoires américains en Ukraine travaillent-ils activement sur l’élaboration d’armes biologiques ? C’est ce que soutient mordicus le ministère des Affaires étrangères russe sur les réseaux sociaux. La vidéo a immédiatement été partagée sur le compte Twitter de l’ambassade russe en France, entre deux messages évoquant la présence de nazis «au niveau gouvernemental» en Ukraine. Et ce, malgré le fait que le président Volodymyr Zelensky soit de confession juive. Depuis le début de l’invasion du pays, il y a maintenant un mois, l’ambassade se montre en effet beaucoup plus vindicative et outrancière qu’à l’accoutumée sur les réseaux sociaux.

À lire aussiGuerre en Ukraine: l’interdiction du média Russia Today entrave l’influence du Kremlin en Europe

L’institution n’hésite pas à dénoncer les «fake news» des médias et des autorités occidentaux. Elle affirme ainsi que «les habitants de Marioupol quittent les zones dangereuses via des couloirs humanitaires», alors que «pendant longtemps, ils étaient encerclés par les nationalistes de l’Azov». Le week-end dernier, dans une vidéo de deux minutes…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Comment les ambassades russes, entrées en «opération spéciale», ont rompu avec les codes de la diplomatie

S’ABONNER

S’abonner