Covid-19 : 179.807 nouveaux cas en 24 heures, un record depuis le début de l’épidémie

LE POINT SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

Le Conseil d’État prudent sur le passe vaccinal, le gouvernement veut des amendes pour les employeurs récalcitrants au télétravail, les autotests bientôt en vente en grandes surfaces… Le Figaro fait le point ce mardi 28 décembre sur les dernières informations liées à la pandémie de Covid-19.

À lire aussiFêter le réveillon entre malades du Covid, est-ce une idée dangereuse ?

Près de 180.000 cas détectés en 24 heures, un record

L’épidémie continue de s’aggraver en France, où 242 personnes sont décédées du Covid ces dernières 24 heures. 17.405 malades sont hospitalisés, dont 2110 depuis la veille, indique Santé publique France. 3416 patients sont traités en services de soins critiques – parmi eux, 417 sont arrivés ce mardi.

179.807 nouveaux cas ont été détectés, un record depuis le début de l’épidémie en France. En moyenne, sur les sept derniers jours, ce sont 87.214 personnes qui ont été dépistées positives.

Près de 700.000 personnes ont en outre reçu une injection de vaccin contre la Covid-19 mardi: 46.589 premières injections, et 613.757 doses de rappel. Au total, 51.676.653 personnes disposent d’un schéma vaccinal complet (76,6% de la population totale) depuis le début de la campagne de vaccination en France. Et 23.059.934 personnes ont reçu une dose de rappel.

À lire aussiCovid-19 : «Français floués», «politique folle», «demi-mesures»… Les oppositions vent debout contre l’exécutif

Passe vaccinal : le Conseil d’État prudent, le projet de loi arrive en commission

Le Conseil d’État se montre prudent sur la «nécessité et la proportionnalité» du passe vaccinal, alors que le projet de loi transformant le passe sanitaire en passe vaccinal arrive mercredi en commission à l’Assemblée nationale. Ce texte sera examiné par la commission des Lois à l’Assemblée nationale dès l’après-midi, après une audition à 14h30 du ministre de la Santé Olivier Véran. Le texte sera ensuite discuté dans l’hémicycle du Sénat à partir du 5 janvier et son entrée en vigueur est prévue dès le 15 janvier.

Dans son avis rendu lundi, le Conseil d’État a relevé que le passe vaccinal «est susceptible de porter une atteinte particulièrement forte aux libertés» et «peut limiter significativement la liberté d’aller et de venir et est de nature à restreindre la liberté de se réunir et le droit d’expression collective des idées et des opinions». Pour limiter cette «atteinte aux droits et libertés», il a suggéré que «le certificat de rétablissement» du Covid-19 puisse être considéré «comme un substitut du justificatif de statut vaccinal», «dans des conditions définies».

À lire aussi«C’est du chantage» : le passe vaccinal pousse les non-vaccinés dans leurs retranchements

Télétravail : le gouvernement veut des amendes pour les employeurs récalcitrants

Nouveau tour de vis sur le télétravail: face à la flambée des cas de Covid, le gouvernement souhaite imposer des amendes administratives aux entreprises récalcitrantes à sa mise en œuvre, une initiative accueillie fraîchement par le patronat. La ministre du Travail Elisabeth Borne l’a annoncé mardi au cours d’une visioconférence avec les partenaires sociaux: elle souhaite «proposer un amendement au projet de loi (renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire, NDLR) pour mettre en place des sanctions plus dissuasives et plus rapides (de nature administrative)».

» VOIR AUSSI – Le télétravail sera «obligatoire » 3 à 4 jours par semaine à partir de la rentrée dans les entreprises

Les autotests bientôt en vente en grandes surfaces

Face au variant Omicron du coronavirus, le gouvernement a tranché: les pharmacies vont perdre le monopole de la vente des autotests, une décision réclamée depuis des mois par la grande distribution, qui réveille d’anciennes rivalités avec les pharmaciens. Cette autorisation est temporaire: l’arrêté publié mardi au Journal officiel précise que la vente hors pharmacie est autorisée «à titre exceptionnel et jusqu’au 31 janvier 2022». Elle le sera «uniquement en grande surface», a ensuite précisé le ministère de la Santé à l’AFP.

Le gouvernement a considéré que face à «une augmentation très forte du taux d’incidence» et à une demande de tests «sans précédent depuis le début de la crise sanitaire, il y a lieu de diversifier les circuits d’approvisionnements et de ventes des autotests», selon le texte de l’arrêté. Les autotests devraient arriver d’ici une dizaine de jours dans les rayons des grandes surfaces, et avant pour certaines. Ces tests coûtent aujourd’hui de l’ordre de 4 à 5 euros l’unité en pharmacies. Leclerc, Système U et Carrefour n’ont pas annoncé de prix de vente, mais ils affirment qu’ils vendront à prix coûtant.

À lire aussiTests PCR, hésitations familiales et isolement: comment le Covid a eu raison de Noël

Blanquer évoque un nouveau protocole pour revenir en classe après un cas positif

Les élèves des classes de primaire où un cas positif de Covid a été identifié pourraient bientôt devoir présenter au moins deux tests négatifs à plusieurs jours d’intervalle, contre un actuellement, pour revenir à l’école, a envisagé mardi le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer.

» VOIR AUSSI – Covid-19: le gouvernement envisage de demander deux ou trois tests négatifs avant le retour d’un élève cas contact à l’école

La rentrée des classes aura lieu comme prévu le 3 janvier mais le dépistage du Covid-19 sera élargi dans les établissements scolaires, a indiqué lundi Jean Castex, maintenant la ligne gouvernementale de ne fermer les établissements qu’en «dernier recours».

À lire aussiCovid-19: Emmanuel Macron joue les équilibristes face à la déferlante Omicron

Darmanin demande aux préfets de «dissuader » les rassemblements pour la Saint-Sylvestre

Le ministre de l’Intérieur a demandé mardi aux préfets de prendre des mesures pour «dissuader les rassemblements» et imposer le port du masque en centre-ville, notamment pour la Saint-Sylvestre, face à la poussée fulgurante du variant Omicron en France. «N’hésitez pas, au regard des circonstances locales, à interdire les activités qui ne vous sembleraient pas réunir les conditions permettant les respects des gestes barrières ou de la distanciation sociale», a indiqué Gérald Darmanin dans un télégramme aux préfets consulté par l’AFP.

» VOIR AUSSI – Covid-19: pas de couvre-feu le soir du Nouvel An

Castex annonce une prime mensuelle de 100 euros pour les infirmiers des services de soins critiques

Le premier ministre Jean Castex a annoncé mardi une prime mensuelle de 100 euros nets pour les infirmiers et infirmières des services de soins critiques et de réanimation dès janvier 2022, très fortement sollicités par la crise du Covid-19. Environ 24.000 personnes sont concernées par cette revalorisation salariale selon le chef du gouvernement qui s’exprimait à l’issue d’une visite, avec le ministre de la Santé Olivier Véran, d’un service de réanimation du Centre hospitalier intercommunal de Créteil.

À lire aussiCovid-19 : est-il vrai que 63% des décès dans les hôpitaux concernent des personnes vaccinées ?

L’OMS prévoit «un grand nombre d’hospitalisations»

La propagation rapide du variant Omicron va susciter «un grand nombre d’hospitalisations» de malades du Covid-19, même s’il s’avérait légèrement moins dangereux que son prédécesseur, a mis en garde mardi la branche européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

À lire aussiCovid-19 : le variant Omicron justifie-t-il le port du masque en extérieur ?

Belgique : la justice suspend la fermeture des salles de spectacle

La justice belge a suspendu mardi la fermeture des théâtres et salles de spectacle annoncée la semaine dernière en Belgique par le premier ministre Alexander De Croo pour endiguer la propagation du variant Omicron du coronavirus.

Les autorités n’ont pas démontré «en quoi les salles de spectacle relevant du secteur culturel seraient des lieux particulièrement dangereux pour la santé et la vie des personnes en tant qu’ils favoriseraient la propagation du coronavirus, au point qu’il soit nécessaire d’en ordonner la fermeture», a estimé le Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative belge.

À lire aussiLe nouveau vaccin Novavax pourrait-il convaincre les derniers récalcitrants ?

Le variant Omicron dominant aux Pays-Bas

Le variant Omicron est devenu dominant aux Pays-Bas, ont annoncé les autorités, qui alertent sur une augmentation des admissions dans les hôpitaux. Malgré une baisse des contaminations avec 9213 cas positifs mardi, la grande contagiosité du variant Omicron «conduira à de nouvelles contaminations ces prochains jours», a annoncé l’institut national de santé publique.

» VOIR AUSSI – Covid-19: «Omicron est moins sensible au vaccin que le variant Delta », selon Olivier Véran

La Finlande bloque l’entrée des voyageurs étrangers non vaccinés

Les voyageurs étrangers non vaccinés contre le Covid-19, même munis d’un test négatif, ne pourront plus entrer en Finlande à compter de ce mardi, a annoncé le gouvernement pour contrer la vague d’Omicron.

Seuls peuvent entrer les voyageurs étrangers avec un test Covid-19 négatif et pouvant prouver une vaccination complète ou une infection passée, a annoncé le ministère de l’Intérieur au terme d’une réunion du gouvernement. Un porte-parole des gardes-frontières a confirmé à l’AFP que les étrangers non vaccinés seraient refoulés, sauf s’ils figurent sur une liste d’exceptions (résidents en Finlande, travailleurs essentiels, diplomates, etc.)

À lire aussiFaux passes sanitaires : comment les hackers infiltrent les services de santé

Nouvelles restrictions en Chine…

La Chine a confiné mardi plusieurs dizaines de milliers de personnes supplémentaires, au moment où le pays fait face à un nombre record de contaminations au Covid-19 à moins de 40 jours des JO d’hiver de Pékin. La ville de Xi’an (nord), célèbre pour l’armée souterraine du premier empereur de Chine, était soumise mardi à une sixième journée de quarantaine stricte. À 300 kilomètres, plusieurs dizaines de milliers d’habitants d’un district à Yan’an ont reçu à leur tour pour consigne de rester chez eux.

» VOIR AUSSI – Chine : désinfection «totale » dans la ville confinée de Xi’an

… et en Allemagne

Les restrictions annoncées le 21 décembre en Allemagne entrent en vigueur ce mardi, avec notamment la limitation des contacts, même entre personnes vaccinées, à un maximum de dix invités pour les fêtes du Nouvel An. Pour les non-vaccinés, la limite tombe à deux invités maximum, avait alors précisé le nouveau chancelier Olaf Scholz.

À lire aussiUn test négatif en complément du passe vaccinal : le gouvernement envisage d’imiter la règle allemande «2G+»

Les États-Unis réduisent la durée d’isolement des personnes infectées

Les États-Unis ont réduit de moitié, à cinq jours, la durée de la quarantaine des personnes infectées par le Covid-19, à condition qu’elles soient asymptomatiques. La durée de quarantaine pour les cas contacts non vaccinés est réduite de 14 à 5 jours, avec également le conseil de porter rigoureusement un masque dans les cinq jours qui suivent. Les cas contacts pleinement vaccinés n’ont pas besoin de s’isoler.

À lire aussiCovid-19 : est-il vrai que 63% des décès dans les hôpitaux concernent des personnes vaccinées ?

L’Afrique du Sud rétropédale sur la fin du traçage des cas contact

L’Afrique du Sud, qui avait annoncé la semaine dernière la fin du traçage des cas contact de personnes testées positives au Covid-19, est revenue mardi sur cette décision qui a suscité de nombreuses réactions sur le bien-fondé d’un tel retrait. «Le ministère de la Santé a été inondé de questions et de commentaires de la part des médias, des parties intéressées et du public», a-t-il déclaré dans un communiqué. Il a donc décidé de «mettre en attente la mise en œuvre de cette mesure» et présenté des excuses «pour la confusion et le désagrément causé».

La semaine dernière, la direction générale de la Santé avait annoncé l’arrêt du traçage, estimant que le niveau élevé d’immunité avec la vaccination et le grand nombre de cas asymptomatiques ne rendaient plus le dispositif pertinent. «La plupart des gens ont reçu au moins une dose de vaccin et ont développé un certain niveau d’immunité. Cela a contribué aux faibles taux d’hospitalisation et aux taux de guérison élevés actuels», explique le ministère.

À lire aussiComment la méthode de traçage aide les Japonais à juguler l’épidémie de Covid-19

Suspension de congés dans les hôpitaux au Qatar

Le principal groupe hospitalier public du Qatar, qui gère douze établissements à travers le pays, a suspendu les congés de tout son personnel médical et administratif travaillant auprès des malades du Covid-19, alors que les infections sont en hausse dans les pays du Golfe.

» VOIR AUSSI – Covid-19: à Londres, le manque de personnel et la gravité des admissions font pression sur les hôpitaux

Plus de 5,4 millions de morts dans le monde

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 5.404.577 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP. En valeur absolue, les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 818.371 morts, suivis par le Brésil (618.534), l’Inde (480.290) et la Russie (306.090). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.