Décès du scénariste de BD Raoul Cauvin, père des Tuniques bleues

Par Le Figaro avec AFP

Publié , Mis à jour

L’auteur, âgé de 82 ans, compte de nombreuses séries à son actif, parmi lesquelles Boule et Bill, L’Agent 212 et Natacha. Capture d’écran YouTube

Considéré comme l’auteur le plus prolifique de la BD franco-belge, comptant à son actif des dizaines de séries ainsi que plus de soixante millions d’albums vendus, il a fait les belles heures de Dupuis de 1960 à 2013.

Le scénariste belge de bande dessinée Raoul Cauvin, père de la série à succès Les Tuniques bleues, est décédé jeudi, trois mois après avoir annoncé être atteint d’un cancer incurable, a annoncé Dupuis, sa maison d’édition.

«C’est avec une immense émotion que nous vous faisons part du décès de Raoul Cauvin, un des plus grands hommes du monde de la bande dessinée. Nous sommes en pensée avec (…) les millions de lecteurs qui ont adoré sa drôlerie et son comique de situation à travers la publication de ses séries», a indiqué l’éditeur tôt vendredi dans un communiqué.

À lire aussiL’Envoyé spécial: le premier correspondant de guerre mis à l’honneur dans Les Tuniques Bleues

Considéré comme le scénariste le plus prolifique de la BD franco-belge, comptant à son actif des dizaines de séries ainsi que plus de soixante millions d’albums vendus, il a fait les belles heures de Dupuis de 1960 à 2013. Boule et Bill, Cédric, L’Agent 212, Natacha, Les Femmes en blanc pour ne citer qu’elles figurent parmi les séries scénarisées de l’auteur. En 2019, il annonçait sa dernière contribution à sa série phare Les Tuniques bleues, saga posant un regard tragicomique sur la guerre de sécession, créée en 1968 avec le dessinateur Louis Salvérius, estimant avoir «fait le tour du sujet».

Retour en arrière. En 1968, le journal Spirou doit essuyer un terrible revers, le départ de Lucky Luke pour l’hebdomadaire Pilote. Le vide est comblé par l’arrivée de Raoul Cauvin et de ses Tuniques bleues, une bande dessinée d’humour sur fond de guerre de Sécession. En 2019, elle compte plus d’une soixantaine de titres et figure parmi les titres cultes de la BD franco-belge.