«Derrière ces murs, l’instinct de survie animal prévaut» : le sinistre visage de la prison de Benjamin Mendy

Réservé aux abonnés

La HM Prison de Manchester située dans le nord de la ville. Wikipedia

L’établissement pénitentiaire qui a accueilli l’international français et par lequel l’ancien joueur de l’OM Joey Barton est passé, est souvent dépeint comme l’un des plus violents du pays.

Depuis quelques jours, Benjamin Mendy fait partie des 750 individus incarcérés à la HM Prison de Manchester. Un établissement de haute sécurité plus connu en Angleterre sous le nom de Strangeways, une appellation abandonnée après une série d’émeutes historiques survenues en 1990 qui avaient bouleversé le pays. Accusé de sept viols, l’international français avait été placé en détention depuis la fin août dans une prison située à Liverpool avant d’être transféré le 23 décembre dernier pour des raisons de sécurité. Son procès ne débutant pas avant la fin juin, le joueur de 27 ans devrait séjourner de longues semaines dans cette prison classée en catégorie «A», alors que la précédente était répertoriée «B», destinée à des prisonniers jugés à moindres risques (le juge pourrait aussi lui accorder une libération sous caution à l’issue d’une nouvelle audience préliminaire le 7 janvier).

Outre-Manche, l’établissement jouit d’une très sombre réputation même si celle-ci s’est améliorée au XXIe siècle…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

«Derrière ces murs, l’instinct de survie animal prévaut» : le sinistre visage de la prison de Benjamin Mendy

S’ABONNER

S’abonner