Deux semaines après la prise de Kaboul, qu’est devenue l’armée nationale afghane ?

Réservé aux abonnés

Des soldats de l’armée nationale afghane en exercice. HOSHANG HASHIMI / AFP

DÉCRYPTAGE – Les forces afghanes se sont effondrées face aux talibans. Elles étaient pourtant supérieures en nombre, équipées et entraînées par les États-Unis.

C’est l’un des angles morts de la conquête de l’Afghanistan par les talibans. Comment une armée, officiellement dotée de 300.000 hommes, entraînée, financée à hauteur de 89 milliards de dollars sur les 20 dernières années et équipée par la première puissance mondiale, les États-Unis, a-t-elle bien pu être mise en déroute si aisément? Aux premiers jours d’août 2021, les talibans avaient déjà conquis une part substantielle du territoire afghan, rencontrant peu de résistance. Si la situation était problématique, personne ne s’imaginait alors que le groupe islamiste occuperait 33 des 34 capitales provinciales du pays, dont Kaboul, le 15 août. Durant la guerre civile, ces mêmes insurgés avaient mis deux ans à prendre le pouvoir, entre 1994 et 1996. Cette fois, ils n’ont eu besoin que de deux semaines.

À lire aussiAfghanistan : les deux terribles semaines depuis la prise de Kaboul par les talibans

L’explication première vient assurément du fait que les effectifs de l’armée afghane ont été largement gonflés. Plutôt que 300.000 hommes, elle était composée d’un peu moins de 100.000 soldats,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Deux semaines après la prise de Kaboul, qu’est devenue l’armée nationale afghane ?

S’ABONNER

S’abonner