Ehpad: la voix des «vieux» s’invite dans la campagne

Réservé aux abonnés

Dans son livre Anéantir, Michel Houellebecq décrit les Ehpad comme des «mouroirs ignobles». 113621316/ME – stock.adobe.com

Alors que la crise sanitaire a mis en lumière des «dysfonctionnements», 17 associations de familles en colère lancent une plateforme qui interpelle les candidats à l’élection présidentielle sur les droits des personnes âgées en maison de retraite.

Faire entendre la voix des aînés dans la campagne présidentielle. Après un an et demi de mobilisation, 16 collectifs et associations de familles en lutte contre la privation de liberté dans les Ehpad ont décidé de s’unir pour défendre les droits des personnes âgées. Cette semaine, ils lancent une plateforme «Pour des résidents toujours citoyens en Ehpad» à l’attention des candidats à l’élection présidentielle pour les amener à prendre position sur le grand âge.

Hasard du calendrier, leur plaidoyer pour les droits des aînés arrive dans la foulée de la parution du best-seller annoncé Anéantir, où Michel Houellebecq décrit les Ehpad comme des «mouroirs ignobles». Ensemble, ces associations représenteraient plus de 3000 familles impliquées dans quelque 1000 Ehpad. «Une grande partie d’entre elles ont été créées par des familles de résidents révoltées par les fermetures des Ehpad, le maintien en isolement de leurs proches pendant de trop longs mois ou par l’impossibilité d’accompagner leur proche…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous