États-Unis: la Californie écorchée par les feux à répétition

Réservé aux abonnés

Par Armelle Vincent

Publié , Mis à jour

Les pompiers essaient de lutter face à Dixie, violent incendie touchant la Californie. PATRICK T. FALLON/AFP

Les incendies se multiplient outre-Atlantique. En Californie, Dixie est devenu depuis quelques jours le plus grand feu de l’histoire de l’État.

Los Angeles

Le gigantesque incendie Dixie ravage le massif montagneux de la Sierra Nevada depuis le 13 juillet. À cheval sur quatre comtés du nord-est de la Californie (Plumas, Butte, Tehama et Lassen), il ne montre pour l’heure aucun signe d’apaisement.

À lire aussiArbres calcinés, terre noire et fumante: les Varois constatent les dégâts

Nourri par de grands vents capricieux, une chaleur torride et une végétation broussailleuse rendue dangereusement inflammable par des années de sécheresse, il poursuit son implacable avancée malgré les efforts surhumains des 6000 pompiers déployés pour le combattre. Contenu à 31 % (au 18 août), il est devenu depuis quelques jours le plus grand feu de l’histoire de l’État, ayant calciné 251.000 hectares de forêts, atomisé le bourg historique de la ruée vers l’or de Greenville, dont il ne reste que des cendres, et détruit 1200 structures, dont 630 maisons.

Une catastrophe dont on ne peut plus dire qu’elle est sans précédent puisqu’elle se répète désormais chaque année, mais dont on constate que c’est la pire et qu’elle n’est encore rien à côté

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 65% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ? Connectez-vous