Gérald Kierzek: «Ne faisons pas porter la responsabilité de l’engorgement des hôpitaux aux non-vaccinés»

Réservé aux abonnés

«Ce passe vaccinal ne change rien sur les plus à risque non encore vaccinés ni sur l’évolution épidémique». Adobe Stock

ENTRETIEN – Alors que le gouvernement a annoncé le dépôt d’un projet de loi début janvier pour voter le passe vaccinal, le médecin urgentiste s’oppose à cette obligation qui ne dit pas son nom et demande que l’on cesse de stigmatiser ceux qui ne sont pas vaccinés.

Gérald Kierzek est médecin urgentiste et chroniqueur santé, directeur médical de Doctissimo, et auteur notamment de Coronavirus, comment se protéger? (Éditions de l’Archipel, mars 2020).


FIGAROVOX. – Le gouvernement franchit le cap du passe vaccinal. Est-ce un moyen d’accélérer la troisième dose ?

Gérald KIERZEK. – Oui c’est une obligation vaccinale qui ne dit pas son nom. Plusieurs ministres ne s’en cachent pas dont le ministre de la santé et le porte-parole du gouvernement. Cela va accélérer la campagne vaccinale, troisième dose et même première puisque nous voyons des non-vaccinés se convertir au vaccin. Néanmoins, ce passe vaccinal ne change rien sur les plus à risque non encore vaccinés ni sur l’évolution épidémique et certains considèrent même que vacciner en masse en pleine épidémie est une erreur pour des raisons de pression de sélection de variants et d’empêchement de l’immunité naturelle.

Les plus à risque sont clairement identifiés depuis 20 mois : les plus de 65 ans…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.

La liberté c’est aussi d’aller à la fin d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

À lire aussi

Gilles-William Goldnadel: «Comment Taubira, fossoyeur de la justice, pourrait-elle être le sauveur de la gauche ?»

Gilles-William Goldnadel: «Comment Taubira, fossoyeur de la justice, pourrait-elle être le sauveur de la gauche ?»

FIGAROVOX/CHRONIQUE – Alors que Christiane Taubira «envisage d’être candidate à la présidentielle», l’avocat et chroniqueur s’étonne que celle qu’il juge responsable de la situation de détresse de la justice pénale en France, puisse être le sauveur d’une gauche en panne d’idées.

«Ce que les différents impôts “rapportent” à l’État illustre la paupérisation de la France»

«Ce que les différents impôts “rapportent” à l’État illustre la paupérisation de la France»

TRIBUNE – Les impôts progressifs, qui pèsent de façon très lourde sur une minorité de contribuables, sont moins rentables pour l’État que les impôts proportionnels. Puisque nos choix collectifs en matière de fiscalité échouent à réduire la pauvreté et flattent l’envie, il est temps d’en changer, argumente le professeur de droit fiscal à l’Université Rouen-Normandie*.

«L’Occident devient une civilisation de la démission»

«L’Occident devient une civilisation de la démission»

TRIBUNE – Renoncer – à sa charge, à son travail – est très bien vu, désormais. C’est un véritable bouleversement de nos valeurs, que pourtant nous remarquons à peine, analyse finement l’écrivain Xavier Patier.

Gérald Kierzek: «Ne faisons pas porter la responsabilité de l’engorgement des hôpitaux aux non-vaccinés»

S’ABONNER

S’abonner