Guillaume Tabard: «Les multiples batailles d’Emmanuel Macron»

Réservé aux abonnés

Emmanuel Macron. BENOIT TESSIER/REUTERS

CONTRE-POINT – S’il a remporté des succès, parfois fragiles, le président de la République n’a pas encore gagné sa «guerre» contre le Covid.

Dans sa «guerre» contre le Covid, Emmanuel Macron a remporté plusieurs batailles. Il a gagné, il y a déjà un an, celle de la gradualité des restrictions. Contre ceux pour qui tout durcissement était insuffisant, et tout assouplissement imprudent, il a imposé que le maintien de l’activité économique et de la chaîne éducative et le souci du moral des Français restent des impératifs dans la lutte contre la pandémie. Ses refus de reconfiner, de fermer les écoles, ses calendriers serrés de réouverture auront été salutaires.

À lire aussiGuillaume Tabard: «Pour Emmanuel Macron, le casse-tête de la bonne posture»

Le chef de l’État a remporté ensuite la bataille vaccinale. Son intervention du 12 juillet, où le bâton du passe sanitaire allait de pair avec la carotte de l’horizon de l’immunité collective, a boosté les démarches individuelles jusqu’à atteindre, presque dans les temps, le chiffre de 50 millions de vaccinés. Dans ce discours, le chef de l’État avait sous-estimé l’impact symbolique de la généralisation du passe sanitaire. Faute d’avoir su en expliquer la valeur incitative,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous