Insultes, agressions, menaces de mort… Les violences contre les élus explosent

Réservé aux abonnés

Le député LREM Sacha Houlié, au milieu de ses bureaux, incendiés dans la nuit du 19 au 20 août 2021, à Poitiers. ELODIE LE MAOU/AFP

INFO LE FIGARO – Entre janvier et novembre dernier, 1186 d’entre eux ont été ciblés. En un an, les agressions ont bondi de 47 %.

Maires insultés et giflés, députés menacés de mort, conseillers agressés… Dans un contexte délétère marqué par une cristallisation des esprits à l’approche de la présidentielle et par une exaspération sociale sur fond de crise sanitaire, les représentants de la République sont au cœur d’un jeu de massacre. Selon un bilan du ministère de l’Intérieur porté à la connaissance du Figaro, pas moins de 1186 élus ont été pris pour cible dans les onze premiers mois de l’année 2021.

Entre janvier et novembre dernier, 162 parlementaires et 605 maires ou adjoints ont été victimes d’agressions physiques. Soit une explosion de 47 % des violences! Dans le même temps, 419 outrages ont été recensés, ce qui représente là un bond de 30 % par rapport à 2020.

La colère des réfractaires

Exacerbé par la fronde des antivax, le fléau a pris une ampleur telle que les forces de l’ordre en ont fait une priorité. Le 3 janvier dernier, la police judiciaire du Havre a ainsi interpellé un internaute de 19 ans, jusqu’ici inconnu des services, qui…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous

Insultes, agressions, menaces de mort… Les violences contre les élus explosent

S’ABONNER

S’abonner