Jean-Yves Le  Drian, une décennie face à la «brutalisation du monde»

Réservé aux abonnés

Jean-Yves Le Drian. Tomasz Stanczak/AGENCJA WYBORCZA/Agencja Wyborcza.pl via REUTERS

Cette invasion de l’Ukraine par la Russie, le patron du Quai d’Orsay en saisit toutes les conséquences à long terme.

Envoyé spécial à Chisinau (Moldavie)

Bientôt dix ans qu’il est aux premières loges de l’évolution du monde. De la Défense aux Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a un peu le tournis quand il liste les crises dont il a été le témoin, sinon un des acteurs. De l’Afghanistan à la Syrie, du Sahel à la Libye, de l’élection de Donald Trump au Brexit en passant par l’affirmation de la Chine…

Cette invasion de l’Ukraine par la Russie, le patron du Quai d’Orsay en saisit toutes les conséquences à long terme. «Il y a des moments où l’Histoire bascule. Nous sommes dans un de ces moments», témoigne-t-il devant des étudiants moldaves du Cafe Europa de Chisinau. « L’Europe, aujourd’hui, n’est plus la même que la semaine dernière. En une semaine le paysage est totalement bouleversé. C’est spectaculaire. Finalement, Vladimir Poutine a réussi à l’unir, à lui donner plus de forces alors qu’il cherchait le contraire», disserte-t-il devant ces militants de l’intégration de la Moldavie dans l’UE.

À lire aussiJames Acton: «Il faut garder à l’esprit la possibilité d’une escalade nucléaire»

En marge…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous