La Charente adopte son premier budget «genré»

Réservé aux abonnés

La Charente est le premier département à franchir le pas. Picasa/illustrez-vous – stock.adobe.com

Le département va appliquer une grille d’analyse pour contrôler le respect de l’égalité entre les sexes dans ses choix financiers.

Le département de la Charente vient d’adopter son premier budget «genré». Élue en juin dernier, sa nouvelle majorité divers gauche entend ainsi mesurer l’impact et l’efficacité de ses dépenses publiques à l’aune de l’égalité femmes-hommes. «Contrairement à la critique de nos détracteurs, nous ne diviserons pas nos 600 millions d’euros de budget en deux. Mais nous allons passer au crible toutes nos dépenses pour corriger les discriminations», assure Jean-François Dauré, le premier vice-président charentais chargé des finances. Accès aux services publics, subventions sportives, politiques d’insertion ou encore aménagement de l’espace dans les collèges gérés par le département: la Charente utilisera une grille d’analyse paritaire pour contrôler toutes ses décisions.

Le premier département à franchir le pas

Apparu en Australie en 1984, copié essentiellement dans le monde anglo-saxon depuis, ce budget «sensible au genre» a, pour la première fois en France, été mis en place en mars dernier par la ville écologiste de Lyon. En novembre…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous