La Corée du Nord lance un «projectile non identifié»

La Corée du Nord a lancé un «projectile non identifié», a annoncé mardi l’armée sud-coréenne, moins d’une semaine après que Pyongyang eut assuré avoir tiré un missile hypersonique. Le projectile a été tiré vers la mer située à l’est de la péninsule coréenne, ont précisé les chefs d’état-major interarmées de Corée du Sud dans un communiqué, sans fournir plus de détails. Le tir a aussi été rapporté par les garde-côtes japonais, qui ont parlé d’un «objet ressemblant à un missile balistique».

À lire aussiEn Corée du Nord, le grand bond en arrière de Kim Jong-un

La semaine dernière, six pays, dont les États-Unis et le Japon, avaient exhorté la Corée du Nord à cesser ses «actions déstabilisantes» en amont d’une réunion à huis clos du Conseil de sécurité des Nations unies à propos du tir, un peu plus tôt, d’un missile hypersonique par Pyongyang. En 2021, la Corée du Nord, dotée de l’arme nucléaire, a assuré avoir testé avec succès un nouveau type de missile mer-sol balistique (SLBM), un missile de croisière de longue portée, une pièce d’armement lancée depuis un train et ce qu’elle a décrit comme une ogive hypersonique.

L’essai de mardi intervient alors que Pyongyang a refusé de répondre aux appels américains à des pourparlers. Lors d’une réunion du parti au pouvoir dans le pays, le dirigeant Kim Jong Un – à l’origine de progrès rapides de la technologie militaire du pays, au prix de sanctions internationales – a promis de poursuivre le renforcement des capacités militaires, sans mentionner les États-Unis.