Les motards sont-ils au-dessus des lois?

Réservé aux abonnés

Les motards défilent à Annecy contre le contrôle technique. PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP

DÉBAT – Le 11 août, un décret européen obligeant les propriétaires de scooters et de motos à passer un contrôle technique devait entrer en application en France. Il a été suspendu par le gouvernement.

Les normes européennes, comme chacun le sait, ne cessent de se multiplier. En 2014, l’Union européenne avait décidé de faire appliquer aux scooters et aux motos le contrôle technique auxquels sont astreints depuis longtemps les automobilistes. La décision avait été annoncée en 2015 par Manuel Valls, puis oubliée. Surprise, six ans plus tard, le 11 août dernier, le Journal officiel signale sa mise en place. La Fédération française des motards en colère ne tarde pas à riposter. Et le gouvernement de plier: le décret est «suspendu jusqu’à nouvel ordre».

À lire aussiLe contrôle technique hérisse les motards

De même, l’interdiction aux deux-roues motorisés de circuler entre les voitures est discrètement passée à la trappe. Emmanuel Macron est accusé de clientélisme à quelques mois de la présidentielle, mais les motards sont heureux. Leurs opposants pointent les nuisances sonores – certains pots d’échappement non homologués peuvent produire un bruit exaspérant -, et des stationnements anarchiques. Pourtant, scooters et motos sont rares à se garer

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous