L’éviction d’élèves non vaccinés est-elle légale ?

Réservé aux abonnés

«Sept jours sans école, c’est énorme !», selon Valérie Piau, avocate spécialisée dans les droits des enfants. CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

LA VÉRIFICATION – Le protocole sanitaire prévoit un confinement de sept jours pour les élèves de plus de douze ans non vaccinés lorsqu’ils sont cas contact. Le code de l’éducation, lui, pose l’instruction obligatoire pour tous, de trois à seize ans.

LA QUESTION. Au collège et au lycée, les élèves de plus de douze ans peuvent être vaccinés. En cette rentrée, le protocole sanitaire de l’éducation nationale prévoit l’éviction pendant sept jours des non vaccinés, lorsqu’ils sont «cas contacts à risque». Cette disposition est-elle légale, alors que le vaccin contre le Covid n’est pas obligatoire et que le droit à l’instruction est garanti pour les 3-16 ans par le Code de l’éducation ? Des recours sont-ils possibles ?

À lire aussiJean-Michel Blanquer, la cinquième rentrée d’un ministre à l’exceptionnelle longévité

VÉRIFIONS. Certains feront valoir que l’éviction des cas contacts et l’obligation, pour les élèves concernés, de rester chez eux pendant sept jours est la règle depuis plusieurs mois maintenant. À l’école primaire,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous