Pontoise: un détenu prend la fuite après des coups de feu à l’hôpital

Par Le Figaro avec AFP

Publié , Mis à jour

L’hôpital René Dubos à Pontoise. Ludovic MARIN / AFP / POOL

Une femme armée d’un fusil à pompe a tiré mardi soir dans le dos de l’un des agents pénitentiaires qui l’escortaient pour le faire soigner.

Un détenu, incarcéré à la maison d’arrêt d’Osny (Val d’Oise), s’est évadé mardi 21 décembre au soir de l’hôpital de Pontoise après qu’une femme a tiré sur l’un des agents pénitentiaires qui l’escortaient pour le faire soigner, a-t-on appris auprès de l’administration pénitentiaire et de source proche du dossier.

À lire aussiColmar, la prison des évasions

L’homme, âgé de 28 ans, est arrivé au centre hospitalier vers 21 heures 30, faisant l’objet d’«une extraction médicale après qu’il a été découvert dans sa cellule en train de se mutiler», selon l’administration pénitentiaire. Sur le parking, une femme armée d’un fusil à pompe a tiré dans le dos de l’un des fonctionnaires, le blessant légèrement, ont expliqué l’administration pénitentiaire et la source proche du dossier, confirmant partiellement une information du site Actu17.

À lire aussiÀ Colmar, deux détenus percent leur plafond et s’évadent

L’agent pénitentiaire, touché «par des tirs de plomb ou de grenaille» selon la source proche, a été «protégé par son gilet pare-balles» et «ses jours ne sont pas en danger», selon l’administration pénitentiaire. La femme et le détenu ont ensuite pris la fuite ensemble. L’homme, issu de la communauté des gens du voyage, était placé en détention provisoire dans une affaire d’assassinat commis en septembre, a indiqué la source proche du dossier. Selon Actu17, il est soupçonné d’avoir tué à Valenton (Val-de-Marne) un jeune homme de 18 ans, dans la nuit du 28 au 29 septembre.