Près de Toulouse, un détenu retrouvé mort par pendaison

Un homme d’une trentaine d’années, qui devait bientôt être jugé pour des menaces sur des surveillants, a été retrouvé «pendu» dans sa cellule de la maison d’arrêt de Seysses, au sud de Toulouse, a-t-on appris samedi auprès du parquet. «Une enquête pour recherches des causes de la mort est en cours et l’autopsie sera effectuée dans les prochains jours», a précisé à l’AFP le parquet de Toulouse, soulignant que le détenu «n’avait pas exprimé d’idées suicidaires».

À lire aussi«Derrière ces murs, l’instinct de survie animal prévaut» : le sinistre visage de la prison de Benjamin Mendy

«Il devait être jugé prochainement pour menaces sur les surveillants pénitentiaires et dégradation par moyen dangereux de sa cellule» du centre pénitentiaire de Muret, a ajouté la même source.

Selon une source proche de l’enquête, ce détenu, transféré en novembre de Muret à Seysses et placé à l’isolement, était connu pour des faits de nature criminelle et avait passé plusieurs années en prison.

L’avocate du détenu, Me Séverine Faine, a indiqué que le tribunal avait ordonné une expertise psychiatrique sur son client mais qu’elle n’était «pas encore» en possession des résultats.

À lire aussiPrisons : nouvelle hausse de la population carcérale

L’audience en comparution immédiate aura tout de même lieu le 11 janvier à Toulouse, «afin que le tribunal constate l’extinction de l’action publique pour cause de décès», a-t-elle expliqué.