Sous-marins: la Chine dénonce une «clique irresponsable»

Réservé aux abonnés

Pékin juge en particulier «extrêmement irresponsable» le transfert de technologie de sous-marins à propulsion atomique promis par les États-Unis à l’Australie. XIE HUANCHI/Xinhua via AFP

Pékin estime que l’accord dénommé «Aukus» (Australie-UK-US) est le symbole d’une «mentalité dépassée datant de la guerre froide».

Correspondant à Pékin

La Chine a condamné sévèrement le nouveau pacte de sécurité conclu mercredi par Joe Biden avec l’Australie et le Royaume-Uni, qui «sape gravement la paix et la stabilité régionales» dans un contexte de rivalité sans merci avec Washington.

Cet accord dénommé «Aukus» (Australie-UK-US) «intensifie la course aux armements et compromet les efforts internationaux de non-prolifération nucléaire», a déclaré jeudi le porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian.

À lire aussiSous-marins: Biden torpille le «contrat du siècle» entre la France et l’Australie, les leçons d’un Trafalgar indopacifique

Le régime communiste voit dans le nouveau pacte une «petite clique» animé par une «mentalité dépassée datant de la guerre froide». Cette saillie est devenue un leitmotiv de la diplomatie chinoise depuis la guerre commerciale déclenchée par Donald Trump en 2018.

Pékin juge en particulier «extrêmement irresponsable» le transfert de technologie de sous-marins à propulsion atomique promis par Washington à Canberra et pointe le «double langage» de l’Amérique sur la question de la prolifération nucléaire.

L’Europe ne peut pas faire confiance à l’Amérique et doit exercer son autonomie stratégique

Commentateur de la chaîne CGTN.

Cet accord, sans

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous