Tops/Flops France-Côte d’Ivoire : Tchouaméni récompensé, Nkunku pas inspiré

La prestation encore convaincante de Tchouaméni, buteur décisif, le retour gagnant de Giroud, mais également les débuts ratés de Nkunku : retrouvez les Tops et les Flops de ce match entre les Bleus et la Côte d’Ivoire (2-1).

TOPS

Tchouaméni, mieux qu’un remplaçant

Titulaire en lieu et place de N’Golo Kanté, absent pour des raisons personnelles, Aurélien Tchouaméni a fait mieux que le remplacer. Au côté de Paul Pogba, le milieu monégasque a ratissé bon nombre de ballons et a souvent trouvé les bons décalages. Son gros volume lui a permis d’être partout sur le terrain et il s’est évertué à jouer simple quand le jeu le demandait. Surtout, il a inscrit le but décisif à la dernière minute d’un coup de tête décidé et bien placé. Son 1er but en sélection dont il se souviendra longtemps.

À lire aussiPour leur premier match de l’année, les Bleus arrachent la victoire face à la Côte d’Ivoire

Giroud, indémodable

Il faisait sa première apparition en Bleu depuis le dernier Euro et il a répondu présent. Comme d’habitude. Les années passent et Olivier Giroud reste imperturbable. Face à la Côte d’Ivoire, il a permis à l’équipe de France d’égaliser peu de temps après l’ouverture du score adverse grâce à un coup de tête parfait. Son 47e but en sélection, à seulement quatre unités du recordman Thierry Henry. Il s’est par ailleurs montré utile par ses déviations et sa participation en premier rideau défensif.

À VOIR AUSSI – Les débuts d’Olivier Giroud avec l’AC Milan

Théo Hernandez, du bon et du moins bon

Il n’a pas toujours été serein derrière face aux mouvements de Nicolas Pépé, notamment sur l’action du premier but ivoirien, mais qu’il est utile offensivement. Théo Hernandez a encore fait vivre l’aile gauche française avec des incursions balle au pied toujours percutantes. Faisant souvent des choix judicieux, il a ajouté une nouvelle passe décisive à son compteur en Bleu, sa 4e en 5 sélections et aurait même pu marquer son 2e but avec les Bleus sans un manque de lucidité dans la zone de vérité.

Pépé, un diable sur l’aile

En méforme dans son club d’Arsenal, Nicolas Pépé a montré un tout autre visage avec sa sélection ivoirienne. L’ancien Lillois a sans doute été le joueur le plus dangereux par ses provocations balle au pied sur l’aile droite. Faisant souffrir les frères Hernandez, comme en atteste son action sur le but qu’il a marqué, il a été un danger constant et les Bleus n’ont jamais su comment le prendre.

FLOPS

Nkunku, débuts hésitants

Ce n’était pas un cadeau de le titulariser dès son premier rassemblement en Bleu et Christopher Nkunku a logiquement rencontré quelques difficultés à animer l’attaque française. Parfois en retard dans les duels, le joueur de Leipzig a eu du mal à se positionner au côté de Giroud et a beaucoup couru dans le vide.

Coman, assez brouillon

Désormais titulaire au poste de piston droit, Kingsley Coman doit sans doute encore prendre ses repères. Car si l’ailier du Bayern est talentueux, il a encore du mal à se montrer constant dans ce couloir droit. En difficulté pour bien bloquer son couloir, il a laissé quelques espaces aux Ivoiriens. Mais c’est aussi offensivement qu’il a déçu en gâchant pas mal de situations amenées par des choix peu judicieux.